Littérature au 19ème siècle

La culture littéraire française au 19ème siècle

 

La période située entre 1830 et 1850 est le moment où les écrivains sont le plus engagés dans les luttes politiques (Hugo, Lamartine mais aussi De Vigny).

Le Second Empire conduit à la formation d’une époque de richesse économique (développement de l’industrie, apparition des grands magasins…) qui amène certains auteurs à écrire sur ce phénomène, ce sera le cas d’Emile Zola  dans son roman Au bonheur des dames (1883).

Sous la 3ème République, de 1896 à 1906, la France est profondément divisée par l’affaire Dreyfus : les républicains progressistes (dont Zola, avec son article J’accuse) défendent le capitaine juif, Dreyfus, accusé de trahison alors que les nationalistes et conservateurs sont antidreyfusards.

 

Les mouvements littéraires au 19ème siècle

Le Romantisme 

Le Romantisme apparaît  dans la culture littéraire française au début du XIXème siècle par Chateaubriand (écrivain français : 1768-1848) et Madame De Staël (romancière française : 1766-1817). Il laisse place à l’expression des sentiments et des sensations en interdisant les règles strictes de la littérature classique.

Ecrivains représentatifs :

Alphone de Lamartine avec Les Méditations poétiques (1820) et Harmonies Poétiques et Religieuses (1830)
Alfred de Vigny  avec Les Poèmes antiques et modernes (1826) et La Mort du loup (1843)
Victor Hugo avec Les Misérables (1862) ou Notre-Dame de Paris (1831)
Alfred de Musset avec Les Nuits (1835-1837)

Le Réalisme

Le Réalisme a pour objectif de décrire la société dans sa dimension historique et sociale.

Ecrivains représentatifs :

Marie-Henri Beyle dit Stendhal avec La Chartreuse de Parme (1839) et Le Rouge et le Noir (1830)
Honoré de Balzac avec Le Père Goriot (1835) ou Eugénie Grandet (1834)
Gustave Flaubert avec Madame Bovary (1857) ou encore L’Education Sentimentale (1869)
 
Le Naturalisme

Le Naturalisme se refuse tout idéalisme et ne trouve de vérité que dans la nature et dans la science.

Ecrivains représentatifs :

Les frères Goncourt, écrivent des romans dont les personnages sont toujours empruntés à la réalité, avec par exemple, Germinie Lacerteux (1865)
Emile Zola  avec Thérèse Raquin (1867) et Germinal (1885)
Guy de Maupassant, rendu célèbre par sa nouvelle Boule de Suif (1865), exprime dans ses œuvres un pessimisme foncier. Une atmosphère obsédante et fantastique se reflète dans ses contes comme dans La Peur (1882) ou Le Horla (1887).

Le Symbolisme 

Le Symbolisme s’efforce de fonder l’art sur une vision symbolique et spirituelle de l’être humain, à travers une réflexion sur les mystères du monde.

Ecrivains représentatifs :

Charles Baudelaire, principal précurseur du Symbolisme  avec sa théorie des correspondances.
Paul Verlaine  avec Sagesse (1880) 

Arthur Rimbaud avec Une saison en enfer (1873)
Stéphane Mallarmé avec l’Après-midi d’un faune (1876)

Retrouvez notre page : Formation Littéraire

Retrouvez notre page : Actualité Littéraire

Sources :

Wikipédia Littérature

Précis de littérature par genre et par siècle, éditions Magnard

Dixel

Tags: , , , ,

One Response to Littérature au 19ème siècle

  1. mimi on 20/04/2011 at 23:10

    on peut dire que la littérature du XIXe siècle était dominée par le romantisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Archives

mentions légales